Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 02 février 2017

Nos marins Tarnais, héros Français oubliés

Banderole Marine Honneur-albigeois.jpg

Replongeons dans le passé, mais pas si lointain, puisque les faits de ces hommes marquent encore notre époque. Le développement de la Marine Royale sous la Monarchie Absolue permet à la petite noblesse (qui n'ayant plus les rentrées financières de l'époque féodale ni même leurs pouvoirs temporels, qui leurs permettaient jadis de lever des bataillons ou de petites armées, ou encore de maintenir les corvées de leurs sujets, tel l'entretien de remparts du village) de partir à l'aventure  en s'engageant dans les écoles de la marine, ou parfois même en allant directement sur les navires comme non gradés, pour les hobereaux habitant près du bord de mer.

Voici alors la liste de ces marins de la province Albigeoise qui ont choisi de porter la France, et l'esprit de leurs pères sur les mers, avec à leurs bords des marins Bretons, Xaintongeais, Normands, ou Provençaux, dans des conditions de vies très durs, avec une durée de vie très courtes qui n'a rien a envié à une situation d'esclave des les Antilles. Une vie d'esclave des mers pour être dans nos coeurs les grands oubliés de l'histoire, mais pour être ces héros humbles et talentueux dont nous nous souvenons parfois par un nom de bataille, par le nom d'une île, ou par le nom des anciens quartiers de nos ports.

Quitter sa terre, quitter ses paysans, quitter son église et le regard bienveillant du curé pour partir en mer et porter très haut le pavillon fleurdelysé des Français. Voici les noms de ces Albigeois de petites noblesses qui ont marqué l'histoire de notre peuple.

Laperouse.jpg

Jean-François de Galaup, par la suite autorisé par le Roi Louis XVI à attacher Lapérouse à son nom, il est fait marquis de Lapérouse, dernier grade en titre: Amiral.

Fait majeur: chef d'expédition pour son tour du monde voulu par Louis XVI, pour compléter les découvertes de Bougainville et Cook. Le résultat de son expédition est mitigé, ses deux navires s'échouent sur la barrière de corail de Vanikoro, les 200 scientifiques et marins ainsi que lui même resteront disparu à jamais, leurs morts restent un mystère (noyés ? tués par les aborigènes?). Néanmoins François de Lésseps ayant été débarqué au Kamchatka va pouvoir ramener à la cour la totalité des recherches, dessins, relevés qui avaient alors été fait par les scientifiques. La révolution dite Française va faire passer en second plan les résultats partiaux, mais majeurs de cette expédition.

Antoine Daire, anobli par Louis XIV pour devenir de Daire, dernier grade en titre: Corsaire

Henri_Paschal_de_Rochegude.jpg

Henri-Pascal de Rochegude, dernier grade:Amiral

D'Auxillon, grade inconnu, adjoint de l'amiral de Roberval

Clément de Taffanel de La Jonquière

Pierre-Jacques de Taffanel de La Jonquière

 

Amiral-Saint-Felix.jpg

Armand de Saint-Félix il est fait Marquis de Maurémont par le roi, dernier grade Contre-Amiral

 

 

 

 

Écrire un commentaire